valerie-duval-poujol.webp

Valérie

Duval-Poujol

Après une Maîtrise en Langues Etrangères appliquées à Montpellier en 1996, tout en poursuivant un engagement actif dans son église baptiste locale, Valérie fait des études de théologie à la faculté réformée d’Aix en Provence (Maitrise en 2002) où elle rencontre Samuel Duval (actuellement pasteur à Bordeaux) avec qui elle se marie en 1999. Ils ont un fils, Thomas né en 2007.

Valérie entame ses études doctorales à l’Institut catholique de Paris où elle obtient un Diplôme Supérieur d’Etudes Bibliques (2006). Elle est alors sollicitée pour donner des cours à l’Ecole de Langues et civilisations de l’Orient ancien au sein de l’Institut Catholique (ELCOA). Elle y enseigne notamment le grec biblique ; la critique textuelle du Nouveau Testament ; la Bible des Septante. Elle est directrice adjointe de l’ELCOA de 2008 à 2014. Elle obtient en 2013 un Doctorat en Histoire des religions et Anthropologie religieuse (Université Paris Sorbonne) ainsi qu’un Doctorat en théologie (Institut Catholique de Paris). Le sujet de sa thèse : « Le texte antiochien de 4 Règnes 18-25. Etude textuelle et exégétique». Elle devient ainsi la première femme évangélique française à être docteure en théologie.

Parallèlement à son enseignement biblique à l’Institut Catholique de Paris et dans diverses facultés de théologie, elle prend une part active au sein de l’Association Empreinte formations créé par son père, le pasteur Jacques Poujol qui anime des formations à la relation d’aide dans toute la francophonie. Elle est également enseignante au sein de la faculté adventiste de Collonges sur Salève pour le Master professionnel en relation d’aide chrétienne.

Elle a écrit plusieurs ouvrages dont 10 Clés pour comprendre la Bible (Empreinte temps présent, 2004 réédité 2011) et La Bible est-elle sexiste ? (Empreinte temps présent, 2021).

Sa passion de la Bible et de sa communication au plus grand nombre la conduise à devenir membre en 2009 du comité de rédaction pour la création de l’Exposition « La Bible, Patrimoine de l’humanité » de l’Alliance Biblique, inaugurée à l’UNESCO le 8 février 2009. En 2010 elle est membre du comité scientifique de l’édition 2010 de la Traduction Œcuménique de la Bible TOB (Cerf/Bibli’o), notamment responsable des livres deutérocanoniques orthodoxes. En 2015, 2016, 2017 elle dirige la révision de la Bible Nouvelle Français Courant et en 2020 pendant le confinement elle copilote le projet La Bible Manuscrite.

Elle représente le baptisme en diverses instances : elle est coprésidente du Comité de Dialogue Baptistes-Catholiques en France ; elle est membre de la délégation baptiste au dialogue théologique international Alliance Baptiste Mondiale-Catholiques. Elle préside le centre Istina. En 2014, à l’occasion du synode extraordinaire « Les défis pastoraux de la famille » (5-19 Octobre 2014, Vatican) elle est invitée comme «déléguée fraternelle» représentant l’Alliance Baptiste Mondiale (BWA, Baptist World Alliance). Elle est également vice-présidente de la commission pour la doctrine et l’unité de l’Alliance Baptiste mondiale.

Depuis 2018 elle est vice-présidente de la Fédération Protestante de France.

Elle s’engage également pour l’égalité hommes/femmes : membre du Groupe Orsay, marraine du Blog servirensemble.com, elle est présidente de l'association de sensibilisation contre les violences conjugales Une place pour elles qu’elle créé en 2018.

En savoir plus sur Wikipédia